DIVIN VINCI Léonard de Vinci, l’Ange incarné
  • Thursday 17 October 2019 at 08:00 PM

Conférence dans le cadre du festival: "Tarantella qui"

"DIVIN VINCI" Léonard de Vinci, l’Ange incarné

Conférence de Daniel Salvatore Schiffer, auteur du livre


Daniel Salvatore Schiffer est agrégé de philosophie. Humaniste, italien de naissance mais de culture française, vivant entre Milan et Paris, il arpente les mêmes chemins philosophiques et intellectuels que Léonard de Vinci, dont il lit les écrits dans le texte original. Il enseigne la philosophie de l’Art.

2019 marque le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, génie universel, modèle par excellence de cet âge d’or que fut la Renaissance.

Un anniversaire en majesté ! Mais aussi un hommage original et inédit. Car si, comme l’a dit Oscar Wilde, le dandy fait de sa personne une œuvre d’art vivante, alors Léonard de Vinci en est, tant par son allure que par son esthétique, le plus emblématique des précurseurs, avant même un Lord Brummell, arbitre des élégances, ou un Lord Byron, icône du romantisme.

Renouveler en son entier la connaissance que nous avions de Léonard de Vinci, tel est le défi passionnant que relève l’auteur, l’un des meilleurs spécialistes du dandysme.

Et en effet, du grand et moderne Léonard, qui inspira jusqu’au « Pop Art » d’Andy Warhol, c’est cette vie ainsi construite entre l’Italie et la France, depuis sa naissance à Vinci sur les collines de Florence jusqu’à sa mort à Amboise, en passant par Milan et la cour des ducs Sforza, que retrace cet ouvrage unique en son genre. Avec, pour guide, l’analyse de ses principaux tableaux, depuis sa célèbre mais énigmatique Joconde jusqu’à son mystérieux Salvator Mundi, en passant par sa céleste Cène ou son élégiaque quoique sensuel Saint Jean-Baptiste.

La vie de Léonard de Vinci illustrée à travers son œuvre, et inversement : tel est l’objet de ce livre, aussi érudit qu’attrayant, conçu sous forme de triptyque biographique, philosophique et artistique.

Ce Divin Vinci se conclut par un « manifeste prismatique », où l’auteur en appelle, conformément au prisme de l’intelligence léonardesque, à un nouvel « humanisme esthétique ».


Proposé par le Léonardo da Vinci

 

Entrée gratuite