Centre Culturel

de Seraing

Entrer
Rue Renaud Strivay, 44 • 4100 Seraing
Tél : 04 337 54 54 • Fax : 04 337 11 94
info@centrecultureldeseraing.be
Batiment Batiment
« J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin » A l'affiche

« J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin » (05/02/2016)

« J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin »
D’après « Spoutnik » de Jean-Marie Piemme
Adaptation et réalisation de Philippe Jeusette et Virginie Thirion


Dans « Spoutnik », le seul récit autobiographique qu’il ait écrit, Jean-Marie Piemme retrace son enfance jusqu’à sa vie de jeune adulte, en même temps qu’il revient sur les traces de l’usine, de Seraing et de cette Wallonie profonde qui l’ont vu naître et grandir dans la deuxième moitié du XXème siècle.

De ce récit tendre teinté de pragmatisme, Virginie Thirion et Philippe Jeusette tirent une adaptation théâtrale où le travail, la filiation, la famille avec la figure du père en point névralgique, constituent la matière première du spectacle. L’histoire n’est aucunement l’expression d’une vision nostalgique où le passé serait glorifié au détriment du présent et les morts auréolés de perfection.

Est-ce les remous de l’actualité, les cataclysmes économiques, les menaces qui pèsent sur le bassin liégeois qui font que cet homme sur scène convoque les fantômes de son passé ou bien est-il simplement hanté par eux ? En tout cas, il remonte le cours de son histoire, de sa naissance à la perte de ses parents. La maison sans grâce, le boudin, la mère à ses fourneaux, la cuisine, le père rentrant de l’usine, les oncles…tout ce qu’il raconte est-il vrai ou faux ?

Qu’importe. A travers ses propos, les odeurs, les images et les bruits, c’est l’évocation d’une jeunesse au « pays de l’usine » qui s’esquisse et c’est l’histoire d’un homme d’aujourd’hui qui se dessine.

Un spectacle du Collectif Travaux Publics, avec le soutien du Conseil de l’Aide aux projets théâtraux et du théâtre Varia.

Centre Culturel agréé de la Communauté Wallonie-Bruxelles